laissés sur la rive4'.jpg

Laissés sur la rive

Os et branches en plâtre, voilages de lin

Installation réalisée dans le cadre de l'exposition Entre les deux rives de l'Île Fleurie au centre d'art La Terrasse

à Nanterre octobre - décembre 2022.

Ce projet démarre pendant un voyage en Mongolie (2018), où, arrivée sur les rives du lac Khövsgöl, je découvris des amas de branches de bois flotté mais également de nombreux os blanchis par leur long séjour dans l’eau. Il était parfois si difficile de distinguer l’un de l’autre que même pris dans la main le doute pouvais persister.

 

Ce qui se passait dans ces lieux où la civilisation était des plus épurées, je réalisais que la même chose se répétait partout sur toutes les rives du monde et que nos restes de repas, s’ils n’étaient pas jetés aux ordures finiraient par s’accumuler là où les eaux les porteraient. Les rives de l’île fleurie ne font pas exception puisque lors de la première marche que j’ai faite sur son chemin, j’ai également trouvé un fragment d’os, très proche de l’extrémité, là où la portion de terre est la plus fine.

Cette installation est réalisée à partir du moulage de nombreux os et de nombreuses branches, tous et toutes coulées en plâtre, une matière unique, blanche et minérale, comme si toute décomposition était arrivée à sa fin par une fossilisation.

Tel un linceul, un couloir de voilages de lin blanc ferme l'espace autour de l'installation. Ces voilages ont trempé 5 jours dans la Seine sur une rive de l'île et en ont capturé les teintes ainsi qu'une légère senteur, nous enveloppant nous aussi dans ses eaux.